Partager Partager

Un groupe de climato-sceptiques confirme le réchauffement climatique


Une nouvelle étude scientifique, utilisant de nouvelles méthodes, quelques nouvelles données et conduite par un groupe de scientifiques sceptiques, le Berkeley Earth Surface Temperature Project, confirme le réchauffement climatique.



Un groupe de climato-sceptiques confirme le réchauffement climatique
La Terre se réchauffe donc vraiment, nous dit cette nouvelle analyse, financée entre autres par la Charles G. Koch Foundation (150 000 $), connue pour son opposition au consensus scientifique en ce qui a trait aux changements climatiques. Le Berkeley Earth Surface Temperature Project (BESTP), sous la direction de Richard Muller, un physicien de Berkeley s’avouant clairement être dans le camp des climato-sceptiques en 2010, a créé une base de données combinant 1,6 milliard de données de température provenant de 15 banques d’archives existantes. Le projet a été lancé suite à ce qui a été appelé abusivement le « climategate ». 

Ils ont tout repris le travail et tout recalculé, utilisant des méthodes différentes que celles utilisées par le UK Met Office/ Climatic Research Unit du East Anglia University, la NASA et la NOAA. Ils sont néanmoins arrivés aux mêmes résultats, grosso modo, et aux mêmes conclusions que ceux des scientifiques injustement accusés, mais tous blanchis par la suite, d’avoir manipulé les données et exagéré le réchauffement pour arriver à leur conclusion.

« Notre plus grande surprise a été que les nouveaux résultats correspondaient de tellement près avec les valeurs de réchauffement publiées auparavant par les autres équipes de scientifiques aux États-Unis et au Royaume-Uni »

affirmait le professeur Muller.

« Ceci confirme que ces études avaient été conduites de façon appropriée et que le potentiel de biais identifié par les climato-sceptiques n’affectait pas de façon sérieuse leurs conclusions »





Un groupe de climato-sceptiques confirme le réchauffement climatique


Il faut dire que déjà en mars dernier, Richard Muller affirmait devant le Comité de la Science et de la Technologie de la Chambre des Représentants que, contrairement à ce dont il s’attendait, la qualité des données sur la température était excellente.

Le graphique ci-haut, tiré du site web du Berkeley Earth Surface Temperature Project, démontre bien que les nouveaux résultats confirment tout à fait les résultats et conclusions présentés jusqu’à maintenant par la communauté scientifique.




À lire dans le Washington Post, un article de Brad Plumer : A skeptical physicist ends up confirming climate data

Ainsi que de BBC News- Science & Environment, un article de Richard Black : Global warming « confirmed » by independent study

Et sur  GRIST, un article de Jess Zimmerman : Koch-funded scientists confirm global warming






Voir également, en complément sur le sujet: Consensus scientifique: Les scientifiques ou les sceptiques confondus?

 








Réal Trépanier
Vendredi 21 Octobre 2011



Nouveau commentaire :